Traductrice…de mode ?

Vous êtes traducteur ? D’accord, quelles sont vos spécialisations ?

Vous-y avez aussi eu droit hein ? Les deux premières années de mon activité, j’ai dû définir mes « spécialisations », attention, pas plus de trois sinon ça fait dispersé.

Traductrice de mode

Quand on y réfléchit, ce n’est pas bête d’avoir des domaines d’expertise précis, surtout pour les traducteurs qui exercé un autre métier avant de se retrouver dans l’univers de la traduction. Un ancien avocat deviendrait ainsi un traducteur juridique, un ancien pharmacien traducteur dans le domaine médical, un ingénieur automobile traducteur technique pour le secteur automobile, etc…

Mais qu’en est-il lorsqu’on sort tout droit de l’université et qu’on a encore aucune expérience professionnelle quelle qu’elle soit ? C’est dans cette situation que bon nombre de jeunes traducteurs se retrouvent une fois leur diplôme en poche, bien que la plupart des cursus de formation de traducteurs proposent des cours de spécialisation. Mais, est-ce vraiment suffisant pour que les jeunes diplômés puissent se présenter comme des experts dans ces domaines précis ?

Si vous êtes dans cette situation, pensez à vos passions ! Vous êtes amateur de football, VTT, chevaux, natation, etc.. il y a un marché pour les traducteurs sportifs. Si vous êtes comme moi féru de mode, il y a également des opportunités dans ces secteurs, si votre passion est la musique, il existe des agences spécialisées dans la traduction de paroles de chansons qui apparaissent ensuite en sous-titres sur les chaînes musicales…les opportunités sont innombrables et tellement diverses…

Ne pensez donc pas que si vous n’êtes pas expert en informatique, en chirurgie gastrique ou en ingénierie automobile, vous n’avez pas votre place dans le monde de la traduction. De nos jours, TOUS les secteurs ont besoin de traduire leurs contenus et documentations en plusieurs langues et en voulant vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas, vous passerez peut-être à côté de l’opportunité de votre vie.

Alors, on l’ajoute ce « traductrice de mode » à son profil LinkedIn ou pas ?

 

0 comments so far.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE SUR DTIN

BIENVENUE SUR DTIN

Bonjour je suis Arielle, traductrice allemand/anglais > français et terminologue. Je suis passionnée par les mots et la traduction, et, ce blog est ma façon à moi de partager ce que j'ai appris pendant de longues années avec ceux qui souhaitent travailler à leur propre compte comme traducteur/interprète.

Pour en savoir plus sur mon travail, visitez mon site www.fabetranslations.com

Les livres que je recommande

Les livres que je recommande

How to succeed as a freelance translator

The prosperous translator

Finding and Marketing to Translation Agencies